marketing communication genève

Le Père Noël une stratégie marketing pour nous faire consommer d’avantage ?

Cette belle image nous est dictée, à notre insu, par de grosses multi-nationales… non, ce n’est pas ‘la théorie du complot’…

Santa : la marque la plus bankable du monde !

Le cabinet Brand Finance, estime que la marque du ‘Père Noël’ est la plus rentable de la planète et s’évalue à 1600 milliards de dollars.

L’industrie du Père Noël s’exporte partout et plus particulièrement ces dernières années : en Chine (son petit nom : Dun che lao Ren) , pays qui ne célèbre pas vraiment Noël (1% de Chrétiens)…. où son image est de plus en plus utilisée par les commerçants, pour la vente de voitures, de thé et de produits plus traditionnels… Pour la petite histoire, dans le ‘village’ de Yiwu, il y a ni de neige ni lutins, mais seulement 600 entreprises, qui produisent 60% des décorations de Noël pour le monde entier.

En Europe du Nord et en marge du futur congrès COP21, les dirigeants des pays nordiques s’inquiètent en autre, pour leur paysage devenant de moins en moins ‘nordique et magique’, donc attirant beaucoup moins de touristes… La Laponie a fait preuve d’une forte stratégie marketing. En 2000, le nord de la Scandinavie a créé une ‘Fondation du Père Noël’, afin d’affirmer et confirmer que cette région est celle de la naissance et du lieu d’habitation de ce cher Santa. Rovaniemi (Finlande) se dit même être ‘The official hometown of Santa Claus »et son ministre des finances supporte les dépenses relatives aux lettres adressées à Santa. Cette stratégie n’est pas anodine et a rapporté, rien que pour l’année 2005, 36 millions de dollars à la Laponie.

Enorme compétition donc, entre la Suède, la Norvège et également le Groenland pour s’approprier cette célèbre image.

Petit retour historique…. Myra, petite ville de l’ancienne Turquie l’a vu naître, il y a de cela 1700 ans. Il a changé d’apparences plusieurs fois. Rien ne lie donc Santa aux pays nordiques…

Nous savons tous que c’est Coca-Cola, en 1931, avec son dessinateur H. Sundblom, qui a relooké Santa Claus, afin d’en faire un ‘ambassadeur’ plus proche du style de l’entreprise. Il a dessiné un Santa avec un enfant buvant cette boisson, traduction : buvez-en même l’hiver et surtout dès votre plus jeune âge, cela fait garder la forme pour distribuer des cadeaux dans le monde entier…

Le père Noël est un précurseur de la mondialisation, il s’est totalement uniformisé et son apparence est identique tout autour du globe.

Bonne semaine à tous et à toutes !